Communication du comité

devant l'Assemblée générale ordinaire du 03.06.03

---

Aux membres de la Société pédagogique genevoise

Le Comité prend acte du dépôt de l'initiative "Pour le maintien des notes à l'école primaire" le 23 mai 2003. Sans sous-estimer la portée que peut représenter le nombre élevé de signatures recueillies à cette occasion, le Comité tient d'abord à réaffirmer la confiance qu'il a en les membres de la SPG, notamment dans leur implication quotidienne pour une école genevoise de qualité.

La ligne de conduite de l'association professionnelle, adoptée ces dernières années au gré de larges consultations, doit être renforcée par rapport à cet élément nouveau.

Si la SPG peut s'appuyer sur les résolutions de ses Assemblées Générales, sur les actes de ses Forums, sur son Projet Politique et Pédagogique (adopté à l'unanimité à l'AGO du 4 juin 2002) et, en ce qui concerne plus particulièrement l'initiative, sur les récentes prises de position (qui toutes la condamnent sans équivoque) de la Fédération des enseignants genevois (FEG), de la Conférence de l'enseignement primaire (CEP) et de son Conseil représentatif (CR), il convient maintenant de synthétiser, de faire émerger les options qui, si elles ne sont pas forcément nouvelles en soi, sont susceptibles de recueillir l'adhésion quasi unanime de ses membres.

Ainsi, le Comité estime que l'initiative, par la possibilité du contre-projet qu'elle offre, constitue une opportunité propre à d'une part mieux faire connaître l'école auprès des parents, de la population et, d'autre part, à rassembler le corps enseignant autour d'un véritable projet fédérateur.

Toutefois, le Comité pense que la précipitation n'est pas de mise et que l'élaboration d'un contre-projet solide, destiné à faire battre (ou retirer) l'initiative, ne peut voir le jour que dans une construction commune, avec tous les partenaires de l'école primaire.

En attendant la votation, le Comité souhaite donc que la SPG continue son engagement pour l'extension de la Rénovation, en défendant les acquis et en se battant pour des moyens à la hauteur.

Pour mener à bien ces actions, le Comité est conscient que cela représentera pour l'association syndicale et professionnelle un investissement supplémentaire en temps, en forces et en moyens; c'est pourquoi il s'engage à mener, en temps voulu, les débats régulateurs nécessaires au travers du CR et/ou d'AG extraordinaires.

Le Comité se veut confiant en l'avenir qui sera réservé à l'école primaire, et remercie tous les membres de la SPG pour leur fidèle engagement.

Joomla Templates: by JoomlaShack